C.STRAGIER  -   A.MONIER    -   I.BARROSO - K.ROGEMONT - L.MORLHON   

Site de "FRONTON, Ensemble pour Demain", minorité municipale.

Imprimer cette page

Actualités

(Dés)équilibre entre centre-bourg et centre commercial…?

07/06/16

 

Vous découvrez petit à petit notre entrée de ville, au sud, qui se modifie et s’étend de façon exponentielle. C'est une concentration de cubes, parallélépipèdes et parkings qui nous est offert. Cette nouvelle architecture est devenue l'enseigne de la ville.

Or, selon l’article L.101-2du Code de l’Urbanisme, «l’action des collectivités publiques doit viser l’objectif suivant: la qualité urbaine, architecturale et paysagère, notamment des entrées de ville»!

Depuis une cinquantaine d’années, cette contagion qui affecte les entrées de ville est pour la grande majorité un véritable sinistre urbanistique, qui amplifie le déséquilibre entre centre-ville et périphérie.

Il convient aussi de souligner que le SCOT (Schéma de COhérence Territoriale du Nord Toulousain) a pour but d’assurer un équilibre entre les choix de protection et les choix de développement. Trop souvent le champ libre est laissé aux promoteurs peu consciencieux et peu sensibles aux grands principes d’urbanisme, et en particulier, le respect de notre environnement.

Certes, de nouvelles implantations commerciales sont nécessaires pour permettre avant tout une diversification et une proximité de l’offre commerciale pour les habitants des lotissements présents et à venir, mais l'équilibre à trouver reste un enjeu majeur.

Le centre-ville de FRONTON, ancien, patrimonial, doit en outre donner lieu à un regain d’intérêt.

Il doit avant tout offrir diversité et qualité commerciale pour éviter déstabilisation et désertification des commerces de proximité. C’est aussi régler le problème des locaux laissés vacants depuis trop longtemps, en facilitant la création de nouveaux commerces adaptés à l'espace disponible et aux besoins.

Hôtellerie et restauration font cruellement défaut. Epicerie fine ou traiteur, prêt à porter de qualité, constituent des commerces par excellence pour redynamiser le centre-ville.

Les études prévoient, au cours des 10 prochaines années, un renforcement des petites surfaces de proximité et un recul des hypermarchés.

Ne soyons pas en retard sur le futur!