C.STRAGIER  -   A.MONIER    -   I.BARROSO - K.ROGEMONT - L.MORLHON   

Site de "FRONTON, Ensemble pour Demain", minorité municipale.

Imprimer cette page

Actualités

BUDGET MUNICIPAL 2015 et ses CONSEQUENCES ...

19/04/15

Le vote du budget a été l'objet de confrontations entre le maire avec ses 23 conseillers et la minorité avec ses 5 conseillers.

M le maire demande un débat, mais il tourne en dérision nos propos ou les interprète à sa convenance....

Il est regrettable que M le maire utilise les conseils municipaux comme sa tribune d'expression libre contre le gouvernement et contre le Conseil Général !

Sa prise de position aux élections départementales indiquait clairement son soutien à Mme Champagnac et Mr Desmoulins (cf sa signature sur un de leur tract)

Il est vrai que le gouvernement diminue fortement les subventions, mais lui aussi doit mener un budget ! La conséquence pour les communes est le manque évident de financement pour leurs investissements.

Pour Fronton la construction de l'école sera financée par un emprunt d'environ 2M€ pour un coût estimé à 4,5M€ et le solde de 2,5M€ reste subventionné sous différentes formes administratives !

La majorité a décidé d'augmenter de 3% l'impôt dans notre commune pour équilibrer le budget.

Nous disons que de nouvelles économies sont possibles et nous proposons la vente de certains biens communaux sans intérêt pour la commune, par exemple les anciens ateliers municipaux.

Mr le maire nous dit qu'ils ont été estimés à 200.000€ ! (mais rien n'a été dit en commission !)

Alors que nous sommes d'accord sur le principe, le Maire tourne encore en dérision notre proposition, alors qu'il a demandé notre avis ! C'est incohérent !

Autre proposition de notre part : la diminution de 20% des indemnités des élus qui se montent à 120.000€/an Cela ferait une économie de 24.000€ !

Pourquoi nous répondre seulement que cela n'évitera pas l'augmentation d'impôt ?

Bien sûr que ce n'est pas suffisant mais les ruisseaux font les grandes rivières !!!

Mr le maire, vous cherchez la provocation,, la confrontation par des paroles souvent blessantes qui n'ont pas leur place dans un conseil municipal !

La conséquence c'est la démission de Mr Pieralli, notre tête de liste.

Comprenez-vous que vous avez été trop loin dans le mépris envers celui-ci ?

Après l'élection de mars 2014 vous disiez avoir besoin de la minorité, alors pourquoi vous dispenser de l'écouter ?

Cliquer pour lire la lettre ouverte de Jean-Marc PIERALLI.